Still Life

Pommes de terres, cuivre, zinc, fiches électriques, câbles hi-fi, câble jack audio et enceintes pré-amplifiées, dimensions variables, 2011.

Still Life est une installation qui utilise une réaction biologique, l’oxydoréduction naturelle sur des pommes de terre. Chaque pomme de terre doit produire environ O,8 volt, le fait de les rassembler par connections zinc/cuivre est pour moi l’illustration d’un réseau en fonctionnement.

La communication électromagnétique, à l’œuvre dans cette installation, fonctionne dans le but d’émettre un son. Ce crépitement, son très subtil, semblable à celui d’un poste radio quand on navigue entre les stations FM, est produit par la circulation d’ions entre les polarités (anodes et cathodes: cuivre et zinc). Ce processus se retrouve chez l´humain à travers la biosynthèse des acides gras, la chaîne respiratoire mitochondriale et la néoglucogenèse. Le fait que ce processus ne dure que quinze heures donne un aspect performatif à cette installation donc elle se restituera dans une exposition sous la forme d’une trace vidéo captée lors du vernissage.

Le nom donné à cette installation est un positionnement dans le monde de l´art: cette citation du style de la nature morte est pour moi un désir de montrer des représentations vivantes et non figées dans un format standard. En outre, la réaction chimique qui est plus importante que l’aspect visuel aspire à un réalisme scientifique indépendant de toute subjectivité.