Le clair rencontre le sombre et vice versa

Tirage numérique contre-collé sur plexiglas 30x30cm, travail en cours, 2020.

Ces représentations sont issues d’une manipulation par un algorithme d’image de paysage. Les pixels clairs sont envoyés vers le bas pour rencontrer des pixels sombres, au cours de ce déplacement leur luminosité décroît. Cette transformation est également appliquée aux pixels sombres, du bas vers le haut, avec une luminosité croissante.

 

L’image est parcourue (de droite à gauche et du haut vers le bas) pour être analysée et réinterprétée. Ce traitement qui étire les pixels en les contrastant recompose la réalité capturée de ces prises de vue en désordonnant les détails de la composition, la couleur bien qu’altérée par les variations de luminosité est l’élément qui est le plus fidèle à l’original, car c’est la seule information que contient un fichier image (qui elle même définit le format).

 

On a donc une représentation hybride qui interroge la nature d’une image non imprimée : son stockage, sa pérennité, sa fragilité et sa portée.