Carceri d’invenzione

Boucle vidéo (4K) de 40 secondes, 2021.

Ce court métrage évoque l’œuvre de Giovanni Battista Piranesi, Carceri d’invenzione, une série de gravure de prisons imaginaire aux dimensions prodigieuse et aux formes labyrinthique.

 

La caméra s’engage en direction d’une cours intérieur, survolant des coursives, des arches et des escaliers, elle tente d’avancer au centre mais par une disposition de plans imbriqués ou enchevêtrés, elle revient toujours à son point de départ. L’extérieur se retrouve ainsi à l’intérieur et le début est la fin. Cette prison comme celle du graveur du XVIIIe siècle est avant tout intérieure.

On peut l’avoir comme un processus subconscient qui enrobe une réalité, un souvenir, un désir dans une forme beaucoup plus acceptable.

 

Cette boucle vidéo, ce travelling avant, montre un espace qui se répète comme une figure fractale, où par un processus d’agrandissement d’une partie du modèle on retrouve les même formes que celle de l’ensemble.